Eugène Mathy, portrait


Vice président de la Fédération Royale Belge des Sports Équestres, Président de la Ligue Équestre Wallonie Bruxelles, membre de la commission d’obstacle, chef de piste international, Organisateur du Jumping International de Liège.

Aujourd’hui, Eugène Mathy nous parle du métier de chef de piste.

Blog : Quel a été le parcours qui vous a amené à devenir chef de piste ?

EM: J’ai longtemps été cavalier en concours épique international. Lorsque mon fils s’est mis à monter, j’ai arrêté. L’intérêt pour les pistes était déjà bien présent alors je me suis formé aux côtés de Jean Legat, le meilleur chef de piste en Belgique. Ensuite, j’ai beaucoup voyagé. J’ai travaillé avec de nombreux autres professionnels et j’ai retiré le meilleur de chacun pour construire ma propre façon de faire. C’était il y a 35 ans.

Blog : Quel est le quotidien d’un chef de piste ?

EM : Il voyage beaucoup. C’est moins mon cas aujourd’hui. Tout doit se faire par le sentiment. La qualité des terrains, les couleurs, la pluie qui rend le terrain plus profond, le soleil de face qui modifie l’aspect de certaines couleurs.

Eugène Mathy

Blog : Quelles sont les qualités requises pour ce métier ?

EM : Bien connaitre le cheval, le sens des foulées. Avoir le respect de l’animal. Et toujours garder en tête de créer des difficultés qui sont résolues par les cavaliers et non par les chevaux , ceux-ci ne doivent pas fournir trop d’effort.

Blog : Lorsque vous construisez un parcours, quel est l’objectif à atteindre ?

EM : Il y a toujours un objectif pédagogique pour les chevaux. Pour les jeunes chevaux surtout. Lorsque le niveau est plus élevé, l’équilibre entre sans faute et faute est un objectif. Il est aussi indispensable de ne pas oublier le public, celui-ci doit s’amuser. Placer des supports moins profonds, raccourcir les foulées ou les allonger, imposer une vitesse plus rapide…pousse à la faute.

Blog : Est-il vrai que la mission profonde du chef de piste est de mettre en avant le cavalier et son cheval ?

EM : Sans aucun doute. Le cavalier qui réussira l’épreuve appréciera et félicitera mon travail, les autres par contre seront moins enthousiastes(rire)

Blog : En dehors du monde des chevaux, quelles sont vos sources de détente?

EM : Les balades en forêt et la chasse.